1 800 262 4337
Maison Sur Chambres et Tarifs Promotions Découvrez Ottawa Blog Contactez CLOSE MENU

Sur

Histoire

La maison du célèbre John McGee

La maison du célèbre John McGee
John McGee est né à Wexford, en Irlande, le 6 août, 1845 et est arrivé au Canada en 1863 après son frère célèbre, Darcy McGee, poète, politicien et l’un des pères fondateurs de la Confédération. Après avoir obtenu son diplôme universitaire à l’université McGill, John McGee a travaillé comme arpenteur. En 1882, le premier ministre canadien Sir John A. Macdonald, l’a nommé greffier du Conseil privé du Canada, ainsi que le sous-gouverneur de la Gouverneure générale. Il a travaillé pour le Conseil privé jusqu’en 1907 quand il a pris sa retraite à l’âge de 61 ans.

Lorsque cette maison a été construite pour John McGee en 1886, sa propriété s’étendait tout le long de la rue Besserer. Il avait des écuries et des courts de tennis construits dans les jardins derrière la maison. Construite à l’origine en tant que maison familiale, c’était une maison de grandeur et de charme victorien. Des artisans qui posent les carreaux de céramique ont été commandés d’aussi loin que Toronto pour construire cette maison. Leur travail peut se voir encore aujourd’hui avec la cheminée sculptée à la mina en bois de cerisier et de belles en tuile. John McGee et sa famille ont résidé à 185 avenue Daly pendant plus de 30 ans.

John McGee a épousé Elizabeth Crotty en 1871. Ensemble, ils ont eu trois filles et six fils, dont deux ont été tués pendant la première guerre mondiale. Leur fils, Frank était un célèbre joueur des Silver Seven à Ottawa. Il est connu pour avoir inscrit le chiffre record de 14 buts de la finale de la Coupe Stanley contre les Nugget de Dawson City.

Frank McGee, la légende de hockey
Il débute sa carrière en tant que centre mais joue également au poste de ‘’rover ‘’. Le 21 mars 1900, il perd un œil suite après avoir reçu un palet dans celui-ci lors d’un match junior. Il décide alors de mettre un terme à sa carrière pour devenir arbitre mais le jeu lui manquant trop, il rechausse ses patins en 1903.
Il fait ainsi ses vrais débuts dans la Canadian Amateur Hockey League le 17 janvier 1903 et inscrit deux buts pour la victoire de son équipe, les Silver Seven d’Ottawa, contre l’Association athlétique amateur de Montréal. Trois semaines plus tard, il inscrit 5 buts contre les Victorias de Montréal. À l’issue de la saison, l’équipe finit à égalité avec les Victorias alors que McGee finit second pointeur de la saison avec 14 buts en 6 matchs contre 22 buts en 7 matchs pour Russel Bowie, joueur des Victorias. Il aide son équipe à remporter la première Coupe Stanley de son histoire en battant les Victorias lors d’une série de deux matchs, le premier se terminant sur le score de 1 but partout alors que le second match tournant à l’avantage d’Ottawa avec une victoire sans partage 8 buts à 0 dont un coup du chapeau de McGee. Quelque temps plus tard, les Thistles de Rat Portage défient les Silver Seven mais ceux-ci sont trop forts, McGee inscrivant deux buts à chaque fois pour des victoires 6-2 et 4-2.

En décembre 1904, les Nuggets de Dwason City, petite ville du nord-ouest du Canada lancent un défi aux ‘’ Silver Seven’’ pour la Coupe Stanley. Après avoir traversé tout le Canada, les Nuggets rejoignent Ottawa en janvier et avec seulement un repos de deux jours, ils sont opposés aux champions en titre. Lors du premier match, l’équipe de McGee écrase leurs adversaires 9 buts à 2, ces derniers faisant un bon début de match mais leur énergie baissant de plus en plus au fur et à mesure que le temps passe. À l’issue du match, Norman Watt fait l’erreur de critiquer McGee qui n’a marqué qu’un ‘’seul’’ but sur les neuf de son équipe.

McGee inscrit 4 buts de la première moitié du second match puis un record de dix de plus lors de la seconde moitié pour la victoire 23-2 d’Ottawa dont huit points consécutifs en neuf minutes et parmi ces huit buts, quatre en 140 secondes. Forest semble être le seul joueur de l’équipe à sortir du lot en réalisant de nombreux arrêts décisifs, les journaux de l’époque affirmant même que sans lui le score aurait fini au double. La victoire 23-2des Sénateurs est le plus haut score jamais marqué dans un match comptant pour la Coupe Stanley.

Frank McGee est décédé le 16 septembre 1916 au service de son pays à Courcellete en France, au cours de la première guerre mondiale. Cette triste nouvelle a été rendue à ses parents, qui habitent encore à 185 avenue Daly.

On croit que John McGee et sa famille ont quitté cette maison peu de temps après la première guerre mondiale. L’intérieur a été modifié plus tard pour accueillir 4 grands et majestueux appartements, dont un par étage. Il est resté de cette façon pour une grande partie des années 1900, jusqu’à ce que le bâtiment est tristement devenu rien de plus qu’une maison de pension délabrée au début des années 1980. Après plusieurs mois de de rénovation, l’auberge McGee a ouvert ses portes à ses premiers clients en 1984.
Laissez-vous séduire par l’hospitalité de la famille Armstrong. Votre séjour dans cette auberge sera inoubliable dont les invités viennent de partout dans le monde.
 

- Doug Cambell, Montreal

Voir plus de réactions

Nam eget dui. Etiam rhoncus. Maecenas tempus, tellus eget condimentum rhoncus, sem quam semper libero, sit amet adipiscing sem neque sed ipsum. Nam quam nunc, blandit vel, luctus pulvinar, hendrerit id, lorem. - Jean & Francoise Perrot, France

Voir plus de réactions